Actualités

  • Relevés de vibrations

    GKM met en ligne les bilans des vibrations sur Carrières de Mouen et Etavaux
  • Poutrelle treillis RAID®

    GKM propose désormais des solutions plancher en poutrelle treillis RAID®. Plus d'infos ici...
  • Congés hiver 2017

    En cette fin d'année 2017, nos bureaux ainsi que nos sites d'exploitation seront fermés selon les dates suivantes...
Le groupe mouen

Siège Social
101, rue du Général Leclerc
14790 VERSON
02 31 26 89 23
Pôle commercial et Production
105, chemin des Carrières
14790 MOUEN
02 31 95 89 90
envoyer à un ami Version PDF Imprimer

LETTRE D'INFORMATION / INVITATION PORTES OUVERTES

Lettre d'information relative à la demande de renouvellement d’exploitation des Carrières de Mouen et à l'enquête publique qui en découle
 
 

Dépliant information

 
 Aujourd’hui, la carrière de Mouen :

 - dispose d’une autorisation* d’exploitation jusqu’au 27/01/2019, remise en état comprise, par les arrêtés préfectoraux des 27/01/10 et du 13/01/2014 ;
- exploite un gisement de grès feldspathique rose, de grande qualité, de 625m d’épaisseur, donc exploitable en profondeur ;
- produit 600 000 t/an de granulats ;
- occupe une superficie de 36,8 ha ;
- assure l’emploi direct de 25 salariés ce qui dans nos métiers, correspond à 75 emplois indirects.

*Un arrêté préfectoral d’autorisation de carrière a une durée limitée dans le temps qui ne peut excéder 30 ans. Il ne signifie pas nécessairement un arrêt de la carrière à l’échéance de l’arrêté. Pour continuer son activité, l’entreprise doit présenter une demande de renouvellement sur une durée compatible avec ses réserves en gisement, avec un projet d’exploitation utilisant les meilleures techniques actuelles de production. Elle doit ainsi justifier de sa capacité technique et financière.C’est l’objet de la présente demande.


 Demain : le projet de carrièresoumis à l’enquête publique
qui se déroulera à Mouen du 19 septembre au 20 octobre prochains :
 
 
 « Demande d’approfondissement et de prolongation de la durée, de modification
des conditions d’exploitation »

 Approfondissement : de l’excavation actuelle ; il s’agit de prolonger l’exploitation en descendant en profondeur dans cet épais gisement, sans modifier la surface occupée par la carrière qui restera la même.

Prolongationde la durée :
- l’exploitation présente va s’achever avec la période 2016-2018 mettant un terme à la production autorisée de 600 000 tonnes/an ;
- l’exploitation en profondeur devra être prolongée de 2019 à 2045, pour fournir une production de 300 000 t/an, c’est-à-dire divisée par 2 ;
- selon des conditions d’exploitation fortement modifiées.
 
 
 Quelles sont les modifications d’exploitation ?
 
 Suppression de :
- la centrale à béton ;
- la centrale d’enrobage :
- la centrale à graves.

Déplacement :
- du nouvel atelier d’entretien qui sera déplacé à côté des bureaux de l’entreprise ;
- de l’aire de lavage, des installations de stockage et de distribution des carburants. Elles seront aménagées au sud-ouest de la zone située sur la commune de Mouen.
- Les nouvelles installations de traitement seront construites en contre-bas, à 40m de profondeur, sur la commune de Baron-sur-Odon. On ne les verra donc plus depuis la D 214 à l’entrée de la commune de Baron, rue de l’Eglise.

Modifications des conditions d’exploitation c’est-à-dire :
- modification de la technique de concassage primaire qui se fera par engin mobile, placé au pied du front de taille en activité ;
- modification du stockage des produits finis qui se trouvera désormais situé uniquement sur la commune de Baron-sur-Odon ;
- modification de la remise en état du plan d’eau de Baron qui sera partiellement remblayé. La partie remblayée accueillera les nouvelles installations de traitement et les stocks de produits finis ;
- la partie du plan d’eau non remblayée sera conservée à des fins écologiques.

 
 



 La carrière et son environnement

 Réduire de moitié la production de 600 000 à 300 000 t/an et supprimer les trois centrales à béton, à graves et d’enrobage entraîne une nette diminution des nuisances industrielles.

L’environnement industriel :

L’eau : diminution de laconsommation des eaux industrielles.
L’air : les nouvelles installations et les stocks de produits finis situés en fond d’excavation vont réduire fortement les envols de poussières.
Le bruit : baisse sensible des bruits en raison de l’implantation des installations en point bas. De plus, les broyeurs seront logés sous des bâtiments bardés à double paroi et une isolation phoniqueréduira significativement le niveau sonore.
Les vibrations : réduites grâce à la technique des microretards et à la fréquence des tirs qui sera ramenée de 3 à 2 tirs par mois en moyenne.
La circulation des camions : le transport des produits finis va passer de 42 755 camions actuellement à 17 625, soit une réduction de 58 % du trafic.

L’environnement naturel

Les impacts sur la faune
: le cabinet spécialisé Biotope qui a mené les études d’impact évalue les impacts de la carrière comme « modérés » pour les amphibiens et le lézard des murailles dont la présence est liée à l’activité de la carrière qui les a attirés sur son site car ils ne préexistaient pas en ces lieux.
Pour les autres groupes, comme les oiseaux nicheurs, les impacts sont évalués comme « faibles » par Biotope.

Le paysage : enfin, la suppression des installations actuelles qui feront place aux nouvelles à 40mètres plus bas que les installations présentes, feront disparaître la carrière du paysage.

 
 www.groupemouen.fr
Nous joindre : 02.31.26.89.23 / 02.31.26.49.60
Visite de la carrière sur inscription par téléphone

 
 


 
 Invitation Portes-Ouvertes
 
Invitation aux Portes-Ouvertes des Carrières de Mouen
Samedi 16 septembre 2017

 
 
Invitation Portes Ouvertes Samedi 16 septembre 2017

 
 Page précédente / page suivante